Tout pour y croire : une romcom turque sans étincelle

Nouveauté du jour sur Netflix, le film « Tout pour y croire » est une nouvelle comédie romantique turque, qui séduira les amateurs du genre les moins exigeants.

Synopsis : Deux mamies malicieuses piègent leurs petits-enfants pour leur permettre de se recroiser une fois adultes, ravivant ainsi leur béguin d’enfance…et les querelles du passé.

Les productions turques n’en finissent pas de s’ajouter au catalogue Netflix, et cette fois-ci c’est dans la catégorie « romance » que cela se passe. Direction les bords de la méditerranée et ses décors enchanteurs, pour une comédie romantique des plus classiques.

Prenez deux amis d’enfance, secrètement amoureux à l’âge de 15 ans, et qui, désormais adultes, se détestent cordialement. Ajoutez à cela, deux mamies qui jouent les entremetteuses, et sans surprise, la magie de l’amour va opérer ! Tel est en résumé le scénario de cette nouvelle romcom réalisée par Evren Karabiyik et Murat Saraçoglu.

Un manque d’originalité, plutôt courant lorsque l’on parle de comédies romantiques, qui n’empêche pas certaines romcoms de fonctionner parfaitement. Dans le cas présent, le résultat est beaucoup plus mitigé. Passé un début plutôt prometteur et comique, où les deux protagonistes laissent leur rancoeur éclater sans retenue, le film s’enlise ensuite très vite. Un manque de rythme évident plombe la narration, mais surtout, l’étincelle nécessaire à faire s’enflammer les coeurs d’artichauds les plus tendres n’y est pas.

Si le charme de Ayça Ayşin Turan (Sahra) et Ekin Koç (Deniz) est incontestable, l’alchimie entre les deux n’opère pourtant pas à l’écran. La faute probablement au personnage masculin, sans doute un peu trop fermé, bourru et rancunier.

En résumé, « Tout pour y croire » ressemble à ces romcoms où certains pensent qu’il suffit de mettre deux beaux protagonistes dans un décor de rêve pour que la magie opère. Ce n’est malheureusement pas le cas ici, et c’est dommage.

« Tout pour y croire« , disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 12 =