Ballerina : un pseudo thriller d’action très poussif

Netflix a mis en ligne le thriller coréen « Ballerina« , où une jeune femme se charge de venger son amie décédée.

Synopsis : Alors qu’elle pleure la disparition de sa meilleure amie qu’elle n’a pu protéger, Ok-ju, une ancienne garde du corps, décide d’accomplir sa dernière volonté : la venger.

Une scène d’ouverture qui semblait vouloir donner le ton à ce thriller d’action réalisé par Lee Chung-hyun : un braquage dans une supérette de nuit, et une jeune femme à l’air innocent qui va dézinguer à mains nues toute la bande de voyous. On se dit alors qu’on est partie pour un énième film avec une héroïne badass, mais l’ensemble s’enlise malheureusement très vite. Ok-ju, la jeune femme en question, découvre son amie ballerine suicidée avec un mot lui demandant de la venger…

Sa quête de vengeance la mène alors sur la piste d’une bande de mafieux, dont le principal intéressé est adepte du BDSM et filme ses « proies », dont la ballerine faisait partie. L’inévitable confrontation finale, qui tourne à la boucherie, est précédée d’une longue (et plutôt) lente mise en action. Quelques flashbacks nous éclairent sur la relation entre Ok-ju et son amie, sans véritable intérêt pour la vengeance en cours.

Il y a bien quelques scènes d’action qui séduiront les amateurs du genre, mais l’ensemble se montre très poussif et peu emballant. On se contentera d’une très belle photographie chaude et saturée en guise de consolation.

Dans la peau de Ok-ju, nous retrouvons Jeon-Jong-seo, vue dans le remake coréen de « La Casa de papel » et dans l’excellent thriller « The Call » sur Netflix. A ses côtés, Yoo-rim Park et Kim Ji-hoon complètent la distribution.

« Ballerina« , disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 ⁄ 6 =