Bonding : une saison 2 moins fun et plus sérieuse

Près de deux ans après une première saison fun et réussie, Bonding fait son retour sur Netflix avec une nouvelle salve d’épisodes. La suite des aventures de Mistress May et Master Carter délaisse un peu le côté fun et déjanté pour s’intéresser plus en profondeur à l’évolution de ses personnages.

A l’ouverture de cette deuxième saison, dix mois se sont écoulés depuis le final précédent qui avait vu Tiff (Zoe Levin) et Pete (Brendan Scannell) poignarder un client louche. Désormais bannis de tous les donjons new-yorkais, le duo se rend chez la mentor de Tiff qui accepte de leur accorder une seconde chance, à condition de reprendre l’enseignement réservé d’ordinaire aux débutants. Tiff et Pete s’exécutent, mais lui peine à prendre tout cela au sérieux. Elle, en revanche, croit de plus en plus à la possibilité d’en faire un travail comme un autre, au point d’abandonner ses études. Et de divergences en petites disputes, l’amitié entre Pete et Tiff vacille de plus en plus, jusqu’à un final assez déchirant.

La première saison de Bonding était clairement axée sur la comédie, avec notamment le novice Pete qui découvrait l’univers des fétiches sexuels. Cette fois-ci, l’accent est mis sur l’évolution des deux personnages principaux, qui peinent à trouver leur chemin, faute de ne pouvoir se trouver eux-mêmes. Tiff ne sait que faire de sa relation avec Doug, et prend très au sérieux son rôle de dominatrice. Pete, quant à lui, croit en sa relation avec Josh, mais ignore que ce dernier n’a pas effectué son coming out auprès de son père. Mais surtout, son rôle de Master Carter n’a pour but principal que d’alimenter les sketchs qu’il joue désormais devant un public. Et ce, au grand dam de Tiff. Et si l’amitié (voire même l’amour ?) indéfectible qui les lie depuis le lycée reste le point central de leur codépendance mutuelle, on sent bien que peu à peu une distance se crée entre les deux. Jusqu’à une révélation choquante de Tiff qui va mener à un final de saison que certains n’apprécieront sans doute pas.

En résumé, cette deuxième saison de Bonding reste attractive grâce à son duo principal et à ses personnages secondaires déjantés. La série continue de poser un regard sans jugement sur l’univers BDSM, mais en explorant l’évolution de Tiff et Pete, elle en a peut-être trop délaissé son côté comique. Quant au final, il est à souhaiter qu’une saison 3 soit commandée, sous peine de laisser un petit goût amer d’inachevé.

Bonding, saison 2 composée de 8 épisodes, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 6 =