Enola Holmes : Millie Bobby Brown pétillante en petite soeur de Sherlock

Sa sortie prévue en salles annulée pour cause de Covid, Enola Holmes est la très attendue nouveauté du jour sur Netflix. L’occasion pour le spectateur de découvrir la petite soeur de Sherlock Holmes, et surtout d’offrir un nouveau tremplin vers Hollywood pour la jeune Millie Bobby Brown.

Adapté de la série littéraire de la romancière Nancy Springer, et réalisé par Harry Bradbeer, Enola Holmes nous conte les débuts de détective de la jeune soeur de Sherlock. Elevée seule par sa mère, celle-ci disparait mystérieusement du jour au lendemain, à l’aube des 16 ans de la jeune fille. Ses deux grands frères, Sherlock et Mycroft, qu’elle ne connait à peine, arrivent au domaine familial, et si le premier se montre plutôt posé et avenant, le second décide illico d’envoyer sa jeune soeur terminer son éducation dans une école pour jeunes filles. De nature rebelle, Enola décide de fausser compagnie à ses deux frères, et prend la direction de Londres pour tenter de retrouver sa mère. A partir de là, les aventures de la jeune détective en herbe peuvent commencer…

Le film va lors alterner les séquences d’actions, les moments plus comiques, les rebondissements, et le tout entrecoupés par de petits cartons en noir et blanc, et des monologues que l’héroïne adresse directement au spectateur face caméra. L’ensemble délivre une dynamique parfaitement bien huilée, et une fraîcheur de ton qui séduira aisément les plus jeunes. Mais le véritable atout de ce Enola Holmes, est bien évidemment la jeune Millie Bobby Brown. Celle qui fut révélée au monde entier par son rôle de Eleven dans la série phénomène Stranger Things, délivre là, une prestation des plus enlevées. La jeune comédienne de 16 ans se révèle à l’aise dans tous les domaines que le scénario lui dicte : détective méthodique et douée, séductrice à ses heures, ou encore talentueuse dans les combats au corps à corps. Celle qui est devenue la nouvelle coqueluche d’Hollywood marque assurément de nouveaux points pour une carrière qui ne fait que commencer.

Avec un casting regroupant Helena Bonham Carter, Henry Cavill, Sam Claflin, Fiona Shaw, ou encore Louis Partridge, Enola Holmes présente une distribution plus que solide. Ajoutez à cela des décors et une photographie superbes, et ce premier volet des aventures de la jeune Holmes pourrait bien ouvrir la voie à une franchise. Et si la suite est du même acabit, on sera sans aucun problème au rendez-vous.

Enola Holmes, disponible sur Netflix le 23 septembre.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 4 =