L’Amie Prodigieuse, une saison 2 de toute beauté !

« Et c’est déjà fini… » serions-nous tentés de dire. Les deux derniers épisodes de la deuxième saison de l’Amie Prodigieuse (ou L’Amica Geniale en italien) ont été diffusés hier soir sur la Rai, et comme pour les trois lundis précédents, le succès fut au rendez-vous. Près de 7 millions de téléspectateurs italiens ont ainsi suivi la suite de l’histoire d’amitié entre Lila et Lenù, et le final d’hier soir s’est même permis d’enregistrer un score d’audience supérieur à celui de la saison 1. Et c’est sans surprise que l’on confirme que tout cela est amplement justifié, tant la qualité de la série n’est plus à démontrer.

Il suffirait presque de s’arrêter sur le sublime générique de début (vidéo ci-dessous), qui résume à lui seul toutes les qualités de la série. En mode vintage, et au son de l’entêtante musique signée Max Richter, les deux amies d’enfance tracent leur chemin. Basé sur Le Nouveau nom, tome 2 de la saga d’Elena Ferrante, la première partie de saison s’attarde principalement sur Lila, et sur son douloureux mariage avec Stefano Carracci. Mais la narratrice est bel et bien Lenù, et au travers de leur amitié, c’est bien l’envol de la jeune fille timide qui nous est présenté au cours de ces huit nouveaux épisodes. Si la personnalité complexe (c’est le moins que l’on puisse dire) de Lila la pousse à rester là où elle se croit condamnée à vivre, il en va autrement pour l’étudiante forcenée qu’est Lenù. Plantée au milieu de la rue du quartier, elle observe tous ces êtres qui l’entourent, et comme dans la chanson de Jean-Jacques Goldman, elle se promet « qu’à coup de livres [elle franchira] tous ces murs ». Et ses efforts vont être récompensés avec l’attribution d’une bourse pour l’université de Pise. La voilà sortie des bas-fonds de son quartier napolitain. Elle s’ouvre à la vie, découvre l’amour et le raffinement d’une grande cité du Nord. Et la saison de s’achever sur la publication de son premier livre.

Le réalisateur Saverio Costanzo réalise une fois de plus un sans-faute avec cette deuxième saison. Le Naples des années 60 est toujours aussi superbement recréé, tout comme le Pise romantique où évolue Lenù, désormais jeune adulte. Les deux épisodes tournés sur l’île d’Ischia, dont la réalisation a été confiée à Alice Rohrwacher, le sont tout autant. S’ils marquent un tournant dans la relation Lenù/Lila, c’est surtout le point de rupture où plus rien désormais ne sera comme avant. Ceux qui auront lu les romans d’Elena Ferrante trouveront même que huit épisodes ne suffisent pas à retranscrire les mots de l’auteure napolitaine. L’histoire avance un peu trop vite, et quatre lundis plus tard, on se dit que la saison est déjà terminée.

A LIRE AUSSI : L’amie prodigieuse, la saison 3 est officielle !

A LIRE AUSSI : Saverio Costanzo ne réalisera pas la saison 3

Enfin, nous n’oublierons pas de saluer une fois de plus le duo magnifique formé par Margherita Mazzucco (Lenù) et Gaia Girace (Lila). La personnalité de leurs personnages est aux antipodes l’une de l’autre, mais le talent de ces deux jeunes comédiennes est à l’unisson pour susciter l’émotion auprès du téléspectateur. Et dire qu’il va falloir leur trouver des remplaçantes pour la prochaine saison en cours d’écriture, où Lenù et Lila seront devenues adultes. C’est peut-être le seul bémol que l’on peut trouver en invoquant l’Amie Prodigieuse. Il va falloir dire adieu à Gaia et Margherita. La première a déjà confirmé qu’elle n’apparaîtra que dans les trois premiers épisodes de la saison 3. Quant à Margherita Mazzucco, si rien n’est encore décidé, on peut raisonnablement penser qu’il en sera de même. Quoi qu’il en soit, nul doute que la talent de Saverio Costanzo saura trouver les deux actrices qui incarneront les deux amies sans dénaturer les personnalités bâties avec talent par Gaia et Margherita. Pour cela, réponse dans les prochains mois.

L’Amie Prodigieuse, saison 2 de 8 épisodes, sera diffusée sur Canal + en 2020.

Credit photos (c) Wildside/Fandango/RaiUno/HBO.

2 pensées sur “L’Amie Prodigieuse, une saison 2 de toute beauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =