Lucy Hale ose le topless dans DUDE sur Netflix.

Okay, un mea culpa s’impose d’entrée pour le titre de cet article, délibérément racoleur. Mais pour notre défense, c’est peut-être la seule chose que le spectateur (ou en tout cas certains) retiendra de DUDE. Cette nouvelle comédie pour ados signée Netflix peine à convaincre, et la faute est probablement à chercher du côté du scénario. Tout d’abord, la bande-annonce (voir ci-dessous) est assez trompeuse. Elle nous présente un film qui pourrait être une version féminine de Superbad, où tout n’est que sexe, drogue, et alcool. C’est en partie vrai pour DUDE, mais le film va au-delà de cette superficialité adolescente, en intégrant une dose de drama qui perdure tout au long des 90 minutes que dure le film.

dude
DUDE, disponible dès à présent sur Netflix.

Co-écrit et réalisé par Olivia Milch, DUDE nous invite à suivre quatre amies qui vivent leurs deux dernières semaines de lycée avant la cérémonie de remise des diplômes, et donc l’entrée dans une nouvelle vie pour elles. Les quatre meilleures amies ont du mal à imaginer qu’une page bientôt va se tourner, et que rien ne sera plus comme avant. C’est justement ce que refuse de croire Lily (Lucy Hale), qui fait tout pour que ces derniers jours ensemble ne soient pas les derniers. Et notamment avec Chloe (Kathryn Prescott), dont l’amitié qui les unit risque de vaciller si chacune d’elle choisit une université différente. Le reste du groupe est composé de Rebecca (Awkwafina, rappeuse devenue actrice) et Amelia (Alexandra Shipp). Si le film commence effectivement dans la comédie et dans le brouillard de la fumée des joints, la mort de l’un des jeunes (le frère de Chloé, et boyfriend de Lily) jette soudainement une ombre sur le film, qui perdurera jusqu’à la fin. Car au-delà des doutes sur l’avenir qui assaillent les quatres demoiselles, cette notion d’absence est présente en permanence. Le frère/boyfriend bien évidemment, mais aussi le père de Lily, parti sans laisser d’adresse. Et c’est sans doute ici le défaut majeur de DUDE, qui peine à trouver un équilibre subtil entre comédie et drame. C’est encore plus vrai entre une scène de sexe très drôle et très réussie (et le fameux topless du titre !) et une autre qui s’apparente facilement à un viol. Et tandis que certains personnages souffrent, un autre nous embarque dans une pseudo-romance avec un professeur, le tout présenté et traité de façon humoristique. Par les temps qui courent, il n’est pas certain que ce choix soit le plus judicieux. Rien à dire en revanche du côté du casting. Lucy Hale (Pretty Little Liars) et Kathryn Prescott (Skins, To the Bone) forment un beau duo, crédible à l’écran, qui nous offre quelques scènes riches en émotion. C’est définitivement la force principale du film.

En résumé, DUDE est une comédie adolescente assez classique, qui aurait probablement gagné à le rester entièrement. Olivia Milch, dont c’est la première réalisation, peine quelque peu à intégrer les éléments dramatiques à sa comédie. Nul doute qu’elle saura y remédier la prochaine fois.
DUDE est disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Une pensée sur “Lucy Hale ose le topless dans DUDE sur Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 19 =