Maid : Margaret Qualley bouleversante dans un drama familial prenant

Disponible depuis ce vendredi, la mini-série « Maid » nous plonge dans le quotidien d’une mère célibataire qui tente de joindre les deux bouts pour offrir un avenir meilleur à sa fille. Un drama familial prenant porté par une Margaret Qualley bouleversante.

La bande-annonce nous avait tapé dans l’oeil, et elle ne mentait pas. La mini-série inspirée d’une histoire vraie nous entraîne dans les pas d’Alex (Margaret Qualley), qui décide de fuir en pleine nuit son conjoint violent. Avec sa petite fille de deux ans, la jeune femme se retrouve sans toit, sans emploi, et sans argent. Commence alors un long parcours du combattant pour subvenir à leurs besoins, mais la résilience d’Alex et son amour de mère vont lui faire franchir tous les obstacles.

Le sujet est à priori assez banal, et déjà largement exploité à la télévision ou au cinéma. En adoptant le style et les codes des productions indie de qualité, la mini-série créée par Molly Smith Metzler se montre captivante de bout en bout. Le personnage d’Alex est d’emblée attachant, et le spectateur ne peut que compatir et souffrir avec elle au fil des embûches dressées sur sa route. Acceptant sans rechigner d’être femme de ménage pour un salaire de misère, la jeune femme doit affronter les humiliations, le regard des autres, les méandres vertigineux du système d’aides sociales américain, tout en gérant un « shitty boyfriend » et une mère totalement irresponsable.

Et s’il fallait résumer la réussite de « Maid » en deux mots ? Facile : Margaret Qualley. L’actrice de The Leftovers et de Once Upon a Time… in Hollywood délivre ici une prestation magistrale et bouleversante. Dans un rôle taillé sur mesure, elle endosse de tout son talent les habits de cette mère courage. A ses côtés, rien de tel que sa propre mère dans la vie pour jouer…sa mère. Andie MacDowell est aussi hilarante en mère hippie déjantée du cerveau, qu’insupportable en génitrice irresponsable et égoïste. Nick Robinson (Sean), Raymond Black (Nate), Billy Burke (Hank) et Anika Noni Rose (Regina) complètent la distribution.

« Maid« , mini-série de 10 épisodes, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 × 10 =