Mon frère, ma soeur : drama familial italien, disponible sur Netflix

Disponible ce vendredi 8 octobre sur Netflix, « Mon frère, ma soeur » nous plonge au coeur d’un drama familial, largement sauvé par son casting.

« Lorsque le testament de leur père les oblige à vivre ensemble, les frères et soeurs Nik et Tesla – et les deux enfants de Tesla – tentent de surmonter leurs différences pour devenir enfin une famille unie« . Avec un synopsis pareil, on s’attendait à tomber sur une comédie plutôt classique, autour d’une famille dysfonctionnelle qui peine à cohabiter. Et finalement, le film réalisé par Roberto Capucci est tout autre. Nik réapparait à l’enterrement de son père, vingt ans après être parti bourlinguer le monde avec sa planche de kite-surf. En cohabitant avec sa soeur, il découvre cette famille qu’il ne connait pas ou peu. Sa soeur ne vit que pour son fils Sebastiano, diagnostiqué bipolaire et schizophrène, et sa nièce préfère quitter la maison, incapable de communiquer avec sa mère.

Ce retour de « tonton Nik » au bercail prend rapidement une allure très classique. Son esprit libre et indépendant semble bénéfique pour sa nièce et son neveu. L’attitude de sa soeur à son égard évolue également, sans grande surprise, dans le bon sens. Mais le drama du présent n’efface pas les blessures du passé, gardées bien mystérieuses jusqu’à la fin. Parmi elles, il y a Giada, l’ancienne fiancée de Nik, interprétée par la trop rare Caterina Murino.

Caterina Murino, en 2008 à Venise. (c) Gianfranco Zanin

Si le scénario ne brille pas spécialement par son originalité, le film s’appuie en revanche sur un casting solide et convaincant. Alessandro Preziosi (Les Médicis: Maîtres de Florence, Passione Sinistra) et Claudia Pandolfi (Baby) ne sont plus à présenter, et sont une fois de plus parfaits en frère et soeur. A leurs côtés, les jeunes Francesco Cavallo, Stella Egitto, et Ludovica Martino (Sous le soleil de Riccione) complètent à merveille cette famille dysfonctionnelle.

En résumé, les amateurs de dramas familiaux teintés d’émotion devraient pouvoir trouver leur bonheur dans cette nouvelle production italienne signée Netflix.

Mon frère, ma soeur (Mio fratello, mia sorella en VO) est disponible sur Netlfix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 20 =