Ozark : une saison 2 passionnante, addictive et de toute beauté !

La saison 2 de Ozark a été mise en ligne ce vendredi par Netflix, et après une saison 1 très réussie, cette nouvelle fournée d’épisodes s’avère être tout simplement exceptionnelle. 10 épisodes qui parviennent à regrouper une multitude de storylines différentes en tenant le spectateur en haleine de bout en bout.

Ozark
Ozark, saison 2, disponible sur Netflix.

L’histoire reprend à peu près là où la première saison s’achevait. La famille Byrde se retrouve à devoir gérer le deal entre les Snell, leurs dangereux voisins, et le cartel international de drogue. Le tout sur fond de création d’un casino, nécessaire au blanchiment de l’argent, et qui amène Ozark sur le terrain de la politique et de la corruption à haut niveau. Si les embûches et les dangers guettent les Byrde à chaque instant, cette saison 2 met clairement l’accent sur le développement des personnages, et notamment les femmes. La première d’entre elle, Wendy Byrde, permet à Laura Linney de démontrer tout son talent, en se retrouvant beaucoup plus impliquée que lors de la première saison. Elle est désormais l’égale de son mari, et se jette à corps perdu dans la défense de sa famille. C’est elle qui négocie avec les politiciens et prend les décisions sans consulter son époux. Et c’est elle, qui à la fin de la saison, scellera le sort de toute la famille. L’autre personnage mis en avant cette saison est celui de Ruth, interprété par une Julia Garner magistrale. En dehors des Byrde, Ruth est le pivot central de cette saison. Déterminée comme jamais à parvenir à s’extraire de son quotidien misérable depuis toujours, elle navigue entre les affaires de Marty Byrde et ses propres drames personnels. La sortie de prison de son dangereux père, et sa volonté inébranlable de faire entrer son cousin à l’université, nous montre une Ruth forte et inflexible, mais sous la carapace, fragilité et vulnérabilité demeurent. Un personnage fascinant qui brille tout au long de ces 10 épisodes. Et pour compléter ce tableau féminin, nous soulignerons les excellentes prestations de Lisa Emery dans le rôle d’une Darlene Snell terrifiante, et de Janet Mc Teer dans celui de l’avocate du cartel. Enfin, du côté de Jason Bateman, rien à signaler, son charme et son aisance naturelle, continuent de camper un Marty Byrde impecable.

A l’instar de séries comme Breaking Bad ou Bloodline, cette deuxième saison d’Ozark s’avère être très addictive. Le développement des personnages secondaires, la mise en avant du rôle de Wendy, et des storylines qui s’imbriquent de façon passionnante entre elles, garantissent un suspense et une tension tout au long des 10 épisodes. Et bien entendu, le final de cette saison ouvre en grand la porte à une éventuelle suite. En ce qui nous concerne, il nous tarde de continuer à suivre les aventures de la famille Byrde (et des autres), tant cette série est passionnante.

La saison 2 de Ozark se compose de 10 épisodes et est disponible sur Netflix.

 

Credit photos (c) Netflix.

3 pensées sur “Ozark : une saison 2 passionnante, addictive et de toute beauté !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 − 11 =