The Package : comédie Netflix avec un pénis…et puis c’est tout

Une semaine après Like Father, on reste dans la comédie sur Netflix, avec The Package (Le Paquet, pour le titre français) qui débarque ce vendredi sur la plateforme de streaming. Comédie adolescente écrite par Matt Mider et réalisée par Jake Szymanski, dont la bande-annonce dévoilée récemment, est quelque peu trompeuse. Explication.

The Package
La virée camping va tourner au drame dans The Package.

Cinq amis lycéens (trois gars, deux filles) décident de partir camper en forêt. Et comme tous les jeunes de cet âge là dans les comédies adolescentes américaines, les sacs à dos sont pleins d’alcool et autres substances plus ou moins licites. Jusque là, rien d’anormal, la bande-annonce nous dévoilait tout cela, et The Package s’annonçait comme une énième histoire de jeunes qui festoient un peu trop, tout en gérant comme ils le peuvent, leurs petits béguins amoureux. La première demi-heure du film s’oriente en effet sur cette voie là. Jusqu’à ce qu’un pénis se retrouve malencontreusement sectionné et vole à travers les bois. The Package embraye alors sur sa vraie raison d’être : l’histoire d’un pénis qui doit absolument retrouver son propriétaire héliporté un peu plus tôt à l’hôpital, avant qu’il ne soit trop tard pour une greffe. Et le voyage de ce fameux paquet (the package) va s’avérer être très mouvementé. On va le voir voler, manquer d’être roasté comme un marshmallow, mordu par un serpent, sucé pour en extraire le venin, tripoté, tripatouillé, regreffé, puis recoupé, puis voler à nouveau dans les airs, etc…etc… Nous n’irons pas plus loin, The Package est une histoire de pénis dont le nom (dick en VO) doit être prononcé des centaines de fois au cours des 90 minutes que dure le film (si quelqu’un veut s’amuser à compter, ça peut valoir le coup). Et qui dit histoire de pénis, dit bien évidemment toutes les blagues plus ou moins vaseuses qui vont avec. Il y a alors deux solutions qui s’offrent au spectateur. Ou bien vous faîtes partie des personnes qui, dès que l’on parle ou que l’on voit un pénis, trouvent cela irrémédiablement drôle, et dans ce cas, The Package est définitivement un film pour vous. Ou bien vous risquez de trouver le film légèrement vulgaire, mais surtout regretter d’avoir été trompé sur la marchandise par la bande-annonce. Car au-delà du pénis, The Package est aussi une aventure sur l’amitié qui unit nos malheureux héros. Et le cast est particulièrement bon dans ce domaine. Eduardo Franco, le malheureux propriétaire du paquet perdu est irrésistible en bout-en-train déjanté. Daniel Doheny (vu récemment dans Alex Strangelove sur Netflix) est assez touchant dans son rôle d’ado un peu coincé qui n’ose avouer ses sentiments à Becky. Cette dernière, justement interprétée par Geraldine Viswanathan (déjà excellente dans Contrôle Parental) complète merveilleusement bien le duo. Luke Spencer Roberts, en meilleur pote un brin fêlé est excellent, tout comme Sadie Calvano, le cinquième élément du groupe. On ne peut alors s’empêcher de regretter que le scénario tourne entièrement autour du « paquet » alors qu’il y avait matière à développer un peu plus en profondeur l’alchimie entre les personnages. Et finalement, les moments les plus drôles du film sont ceux où l’on s’éloigne du fameux pénis. Les scènes à l’hôpital entre Jeremy (Eduardo Franco) et l’infirmière jouée par la toujours excellente Mary Holland sont à mourir de rire. Bien plus qu’un pénis qui tombe au fond d’un lac, ou dans la cuvette des toilettes.

The Package est donc une comédie adolescente qui a choisi de tout miser sur l’hilarité que peut provoquer la vue d’un pénis (parfaitement bien réalisé, soit dit en passant, par l’équipe d’accessoiristes du film). Un taux élevé d’alcool dans le sang pourra certainement aider à la trouver très drôle, mais un soupçon de subtilité en plus aurait été, pour nous, le bienvenu.

The Package/Le Paquet est disponible sur Netflix depuis le 10 août.

 

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =