Perdus dans l’Arctique : un survival polaire tiré d’une histoire vraie

Disponible ce mercredi sur Netflix, « Perdus dans l’Arctique » nous relate l’extraordinaire expédition polaire danoise de 1909, où deux hommes affrontent tous les dangers du Grand Nord.

Basé sur l’histoire vraie de l’explorateur danois, Ejnar Mikkelsen, « Perdus dans l’Arctique » s’ajoute à la longue liste des films « survival » en milieu hostile. En 1909, l’Amérique revendique une partie du Groenland, persuadée que le vaste territoire est divisé en deux par une rivière. Une précédente expédition danoise serait parvenue à démontrer le contraire, mais l’explorateur n’est jamais rentré au pays. En possession d’une carte pour localiser les dites preuves, Mikkelsen et le jeune mécanicien Iver Iversen se lancent à travers le Grand Nord, pour un périple plus que périlleux.

Nikolaj Coster-Waldau et Joe Cole, formidable duo dans « Perdus dans l’Arctique »

Réalisé par Peter Flinth, le film possède tous les attributs d’un « survival » classique : un cadre sublime (le film a été tourné en Islande et au Groenland), les dangers de la banquise (ours, incidents en tout genre, faim, etc…) et la pointe de suspense pour garder l’attention du spectateur. Sur ce point, le film délivre une première partie palpitante et parfaitement bien maîtrisée. Malheureusement, le dernier tiers du film voit la tension retomber, et s’enlise quelque peu dans des longueurs préjudiciables. L’ensemble reste néanmoins de bonne facture, et notamment grâce au duo remarquable d’explorateurs. Dans la peau d’Ejnar Mikkelsen, on retrouve Nikolaj Coster-Waldau, bien connu pour son rôle de Jaime Lannister dans Game of Thrones. Il est également co-auteur du scénario, et producteur du film. A ses côtés, Joe Cole (John Shelby dans Peaky Blinders) incarne le jeune Iver Iversen avec brio. Là encore, le tandem est des plus classiques : d’un côté l’explorateur reconnu et chevronné, de l’autre, un jeune inexpérimenté qui débute à peine dans la conduite de son traîneau. Deux pédigrees aux antipodes que les éléments hostiles vont rapprocher, pour donner naissance à une véritable amitié.

Malgré la baisse d’intensité dans sa partie finale, « Perdus dans l’Arctique » nous offre une belle aventure dans le Grand Nord, à l’instar du très bon « Arctic » avec Mads Mikkelsen. Les amateurs du genre sauront apprécier le récit de cette incroyable histoire vraie.

« Perdus dans l’Arctique« , disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 × 26 =