Perdus dans l’Espace tient (presque) toutes ses promesses !

La dernière production Netflix en matière de séries a débarqué hier sur la plateforme de streaming et après une bande-annonce plus qu’alléchante dévoilée il y a quelques semaines, il est temps de découvrir si Perdus dans l’Espace (Lost in Space pour son titre original) tient toutes les promesses annoncées. Pour rappel, ce remake d’une série culte des années 60 nous invite à suivre la famille Robinson, partie coloniser Alpha du Centaure après que la Terre soit devenue quasiment inhabitable. Un incident au cours de leur voyage va faire s’écraser leur vaisseau spatial sur une planète inconnue, où il va falloir apprendre à survivre.

Perdus dans l'Espace
Perdus dans l’Espace, disponible sur Netflix.

D’emblée on peut dire que Perdus dans l’Espace est avant-tout un survival familial, laissant finalement le côté science-fiction pur et dur quasi de côté. Bien sûr, cela se passe dans le futur, dans l’espace, et des robots extra-terrestres sont présents, mais finalement tout cela ne sert que de base à l’histoire de survie de la famille Robinson. Chaque personnage est parfaitement bien présenté grâce aux nombreux flashbacks nous ramenant sur Terre. Distillés au compte-gouttes, les informations sur chaque membre de la famille permettent d’en apprendre davantage sur la personnalité de chacun. Passée cette ouverture au sein du cocon familial des Robinson, le scénario peut ensuite se focaliser sur ce qui constitue la trame de l’histoire, à savoir quitter cette planète pour rejoindre le vaisseau mère, resté quelque part en orbite. Les Robinson ne sont pas les seuls colons à s’être crashés. D’autres survivants les rejoignent, et tous tentent de conjuguer leurs efforts pour parvenir à leurs fins. Et c’est peut-être ici qu’apparaît la seule vraie faille de la série. Si l’on comprend aisément que survivre sur une planète hostile et tenter de redécoller après un crash n’est pas la tâche la plus facile, les scénaristes ont clairement eu la main lourde sur l’enchaînement des péripéties et des embûches. Un côté « too much » qui pénalise quelque peu la crédibilité de l’histoire. Et paradoxalement, malgré cette succession continue de galères en tout genre, le scénario souffre de quelques longueurs aux deux tiers de la série. Une histoire resserrée sur 8 épisodes au lieu de 10 aurait probablement mieux servie la dynamique de Perdus dans l’Espace.

Rien à dire en revanche au niveau des effets spéciaux et des décors. La bande-annonce nous promettait quelque chose de parfaitement maîtrisé dans ce domaine, et c’est parfaitement le cas : intérieurs comme extérieurs sont d’une beauté et d’un réalisme bluffants. Idem pour le casting, impeccable de bout en bout. Molly Parker, Toby Stephens (dans le rôle des parents) et Taylor Russell, Mina Sundwall et Max Jenkins (dans le rôle des enfants) remplissent leurs rôles sans aucune fausse note.

Perdus dans l’Espace s’avère être au final une belle réussite. Ce remake d’une série des années 60 s’inspire en fait de bien des séries qui lui ont succédé. Prenez un peu d’E.T, de Mac Gyver, de Stranger Things ou encore de Jurassic Park, que vous mélangez avec un zest de Lost, les disparus et de The 100, et vous obtenez une série d’aventures familiale très plaisante à regarder. Ajoutez à cela un final qui laisse clairement la place pour une éventuelle saison 2, si le succès est au rendez-vous. L’avenir nous le dira.

Les 10 épisodes de Perdus dans l’Espace sont disponibles sur Netflix, et vous pouvez retrouver ici la bande-annonce !

Credit photos (c) Netflix.

2 pensées sur “Perdus dans l’Espace tient (presque) toutes ses promesses !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 13 =