Sex Education 2 : plus mature, plus de pédagogie, et toujours fun !

Un an après la diffusion de la première saison de Sex Education, qui a vu la série créée par Laurie Nunn devenir l’un des plus gros succès de Netflix, la très attendue saison 2 a été mise en ligne ce 17 janvier sur la plateforme de streaming. Et si le fun est toujours bien présent, la comédie adolescente gagne en maturité, à l’image des ses personnages principaux.

La saison 1 reposait en grande partie sur la dynamique du duo Otis/Maeve (Asa Butterfield/Emma Mackey) et de leur petit business organisé au fin fond d’un bâtiment désaffecté du lycée. Il fallait bien évidemment trouver autre chose pour cette nouvelle saison, et les auteurs se sont attachés à développer une storyline propre à chacun des personnages. Exit ou presque les petits conseils en matière de sexualité, place à leur mise en oeuvre. Et c’est probablement ici que cette nouvelle fournée d’épisodes se démarque de la précédente.

Sex Education
La pédagogie au coeur de la saison 2 de Sex Education.

Si la première saison est apparue comme une comédie un peu déjantée sur la sexualité des adolescents, cette deuxième saison met clairement l’accent sur les comportements et leurs éventuelles conséquences. C’est particulièrement le cas avec le personnage d’Aimée. Agressée sexuellement dans un bus, l’adolescente n’y voit au départ que son jean préféré souillé par le sperme d’un inconnu détraqué. Il faudra toute la sagesse et la maturité de Maeve pour faire comprendre à son amie qu’il s’agit de bien plus que cela, et qu’il convient de porter plainte. Sur un ton plus léger, il en est de même pour le passage à l’acte pour la première fois. Qu’il s’agisse d’Otis et d’Ola, ou bien d’un couple homosexuel désireux de pratiquer la pénétration anale, l’accent est mis sur la liberté de choix de chacun. Oublier la pression exercée par les autres et n’agir que lorsque chacun se sent prêt.

Sur le fond, Sex Education reste bien évidemment une comédie, mais le ton est clairement différent de celui de la première saison. L’amitié, la solidarité féminine (à l’heure du #MeToo) ou les déceptions sentimentales restent la charnière centrale de la série. Mais en développant un peu plus l’histoire du côté des adultes (le principal du lycée et son épouse, la mère d’Otis et Jakob, ou un couple de professeurs), la série donne parfois l’impression de partir dans tous les sens et présente même quelques longueurs. C’est à peu près le seul reproche que nous pourrions trouver à cette deuxième saison. Au final, Sex Education colle plus que jamais à son titre, car derrière la comédie, c’est bien d’éducation sexuelle dont il s’agit. Et puisque l’apprentissage n’est qu’une succession d’étapes, on ne peut que souhaiter une troisième saison à cette excellente série.

Sex Education, saison 2 de 8 épisodes, disponible sur Netflix depuis le 17 janvier.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 22 =