Zabawa, Zabawa : trois femmes face aux conséquences de leur alcoolisme

Netflix vient d’ajouter à son catalogue le film « Zabawa, Zabawa« , un drame polonais où trois femmes aux profils différents font face aux conséquences de leur alcoolisme.

Synopsis : Une procureure au bras long, une chirurgienne pédiatrique et une jeune étudiante sont aux prises avec les réalités de l’alcoolisme et ses effets sur leur vie.

Un film polonais pour un thème universel : celui de l’alcoolisme. La jeune Magda s’éclate en boite de nuit, Teresa la chirurgienne réputée reçoit un prix, tandis que la procureure Dorota dîne joyeusement entre collègues. Ainsi débute dans l’allégresse le film réalisé par Kinga Debska. Leur addiction est connue de leur entourage, mais toutes nient avoir un problème avec l’alcool. Jusqu’à ce que les conséquences ne viennent chambouler leurs vies.

Dorota Kolak, en février 2016 à Berlin. (c) Gianfranco Zanin / cinereflex.com

Joliment mis en scène, « Zabawa, Zabawa » est un drame émotionnel assez classique. Trois trajectoires différentes pour un même résultat désastreux. La doyenne Teresa s’enferme dans sa solitude en tête à tête avec ses verres, indifférente envers sa fille. La quadragénaire Dorota pense que son statut et son politicien de mari garantissent l’immunité à toutes ses dérives, sans sans se soucier des conséquences sur son jeune fils. Quant à Magda, brillante étudiante, la « sanction » de son addiction est bien plus brutale.

La spirale infernale dans laquelle sont prises les trois femmes, s’offre au spectateur sans porter de jugement, ni excès (si ce n’est celui d’alcool !). Une descente aux enfers portée par un trio formidable d’actrices, que sont Dorota Kolak (« 1983« ), Agata Kulesza (« Ida« , « Les Innocentes« ) et Maria Debska (fille de la réalisatrice).

« Zabawa, Zabawa« , disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 30 =