Le traqueur de la nuit : nouvelle chasse au tueur en série sur Netflix

Netflix a mis en ligne Le traqueur de la nuit (ou Night Stalker en VO), son nouveau docu-série consacré cette fois-ci à Richard Ramirez, un tueur en série qui terrorisa la Californie au milieu des années 80.

En matière de true crime, Netflix a démontré son savoir-faire, et ce dernier opus ne déroge pas à la règle. Après l’excellent Sur la piste de l’éventreur du Yorkshire sorti le mois dernier sur la plateforme, le cap est mis sur la Californie. En 1985, une série de crimes particulièrement violents est commise dans le conté de Los Angeles. Le tueur s’introduit au domicile de ses victimes et laisse derrière lui une scène de carnage. Viols, vols, meurtres, toute la panoplie des pires exactions est présente. Mais le plus surprenant pour les enquêteurs reste le profil des victimes, sans aucun type défini. Hommes, femmes, et enfants, tous semblent être à la merci du tueur. Jusqu’à présent, aucun profil de tueur en série connu et arrêté ne regroupait les meurtres violents sur adultes et des actes de pédophilie.

Comme toujours, le documentaire en 4 parties s’appuie sur des images d’archives, des témoignages d’époque d’enquêteurs, de journalistes et de survivants, ainsi que d’interviews récentes. L’affaire nous est relatée par les deux enquêteurs de la Crim’ chargés de l’enquête, Frank Salerno et Gil Carrillo, qui ont vu au fil des mois la liste des victimes s’allonger inexorablement. Leur travail finira par payer, et le tueur arrêté, jugé et condamné. La dernière partie est consacrée au procès et permet de « découvrir » la personnalité glaçante de celui qui restera comme l’un des pires meurtriers en série du pays.

Avec la volonté de mettre en avant le travail des enquêteurs, de laisser la parole aux familles et aux victimes survivantes, le réalisateur choisit de laisser dans l’ombre le tueur, et de ne surtout pas le glorifier. Le Traqueur de la nuit rejoint ainsi les docus précédents (on pense notamment aux excellents Le Crime du Carmel Country Club, Un crime parfait : l’assassinat de Detlev Rohwedder ou encore Sur la piste de l’éventreur du Yorkshire cité plus haut), que les amateurs du genre sauront apprécier pour la minutie employée à reconstituer ces mois de terreur en Californie.

Le Traqueur de la nuit, réalisé par Tiller Russell, disponible sur Netflix.

Credit photos (c) Netflix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 10 =