Un amour au temps du no man’s land : premier amour et difficile réconciliation allemande

Disponible sur arte.tv, le film « Un amour au temps du no man’s land » dépeint la difficile réconciliation allemande en 1990, à travers l’histoire d’amour entre deux adolescents.

« Berlin, juin 1990. Au lendemain de la chute du Mur, la réunification s’annonce – avec son lot d’espoirs et de déconvenues. Pour Katja, adolescente de Berlin-Ouest, l’heure est aux grands chamboulements. Son père n’a qu’une obsession : récupérer la maison familiale que ses propres parents persécutés par la RDA avaient dû abandonner pour passer à l’ouest juste avant la construction de la maudite séparation. Dans l’espoir d’en déloger les nouveaux occupants – une famille fidèle au régime communiste –, il campe régulièrement dans une caravane qu’il a garée sur le trottoir d’en face, au risque de mettre son propre couple en péril. Mais quand Katja tombe nez à nez avec le jeune fils de la famille honnie, le beau Thorben, tous deux n’ont bientôt d’yeux que l’un pour l’autre… Alors que le conflit entre les deux familles s’envenime, les tourtereaux, déçus par les errements des adultes, se rencontrent en secret sur le sable du « no man’s land » qui sépare encore les pans de mur détruits.
Joli récit d’apprentissage sur fond de réunification houleuse, ce premier long métrage de Florian Aigner documente un épisode douloureux de l’histoire berlinoise : la question de la restitution de leurs biens aux Allemands qui durent fuir la RDA.
 » (c) Arte.

Premier long métrage écrit et réalisé par Florian Aigner, le film dépeint avec justesse la difficile période qui a suivi la chute du Mur de Berlin. Passée l’euphorie de la « libération », les allemands de l’Est voient les « méchants capitalistes » débarquer et s’approprier leurs biens. Présentée via l’histoire d’amour entre deux jeunes ayant grandi de chaque côté du Mur, cette page d’histoire allemande a le mérite d’être aussi éducative qu’originale.

Les jeunes Emilie Neumeister et Ludwig Simon (« Beat« , « Lands of Murders« , « Le Parfumeur« ) sont particulièrement convaincants dans la peau des jeunes tourtereaux, pris dans les tourments d’un premier amour et les conflits politiques. A leur côtés, on retrouve les « vétérans » Lisa Hagmeister (« Isi & Ossi« , « Benni« ), Andreas Döhler, Judith Engel, et Uwe Preuss (« Deutschland 86« , « Deutschland 89« ).

« Un amour au temps du no man’s land« , disponible sur arte.tv.

Credit photos (c) BuntFilm / Arte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 ⁄ 4 =